mardi, octobre 09, 2007

La colère


- il est la !

- Qui ?… lui ??? on l’a relâché ?

- Oui il est là !

Enfin, ce jour est venu ! Il attendait cela depuis trois ans.

Imed, alias Staline, a posé son matériel de musculation de coté. Tout le monde attendait de voir sa réaction à cette annonce. Trois ans qu’il ne parle que de cela. Trois ans qu’il n’évoque - à tous ceux qu’il connait et qu’il ne connait pas- que le jour de la vengeance.

Face à tous les visages qui le scrutaient pour voir sa réaction, il ne les décevra pas. Son visage rougit, une colère incalculable montait en lui ! Il se leva tout rouge, les yeux grands ouverts et cria :

- On l’a relâché ce salopard ? on l’a enfin relâché ? C’est mon jour de gloire ! Ca va être sa fête à ce connard !

Depuis trois ans il a tout lâché et ne pense qu’a ce jour là ! Son seul souci c’était de se préparer, d’être prêt le jour J. Il ne faisait que cela et le résultat est bel est bien là : il a pris quinze Kilos de muscles ! Il est imbattable !

- Je suis imbattable les gars ! Je suis un champion toutes catégories ! Il va souffrir ce chien ! Je vous promets qu’il va souffrir !

Il se leva et commença à boxer contre le sac de boxe. Ce sac qu’il appelait Azzedine, le nom de son ennemie, le nom de son seul rival ! Sa raison de vivre ! A chaque fois qu’il croirait que sa colère arrivait à son pic elle montait et montait … et il criait de plus en plus fort !

- Il est venu le jour de la vengeance, Azzedine ! mon jour de gloire est là ! Tu vas pleurer batard ! tu vas chialer comme une gamine !

Il s’est souvenu qu’il n’avait pas encore mangé ses pilules : les anabolisants qu’il prend depuis le jour de la première dispute. Il s’est précipité vers son sac à dos. D’un air nerveux il a pris ses pilules et a ingurgité cinq pilules au lieu des trois habituels.

- Ca va être sa fête à cette pédale, cette fiotte !

Il s’est retourné d’un air des plus agressifs et menaçant vers ses propres amis :

- Qui est le plus fort dans cette cité et ailleurs ? DITES MOI !

- C’est toi Staline , c’est toi !

- Qui va prendre la raclée de sa vie ?

- C’est l autre PD, Staline !

- L’enculé ! je vais lui faire son compte !

Il se précipita en courant à son casier. Trois ans qu’il collectionne les canifs et les lames et autres instruments tranchants ! D’un coup de main il fit tomber tout ce que contenait son casier en armes blanches et cria d’un crie enragé !

Il ne savait plus quoi utiliser pour le massacrer ce Azzedine, le couper en morceau, le réduire en bouilli. A chaque fois qu’il choisissait une arme parmi son stock, il la jeta aussitôt et en prenait une autre.

A l’autre bout de la salle, Firas et Gov, deux abonnés dans la salle voulaient le calmer. Ils se dirigèrent vers lui en essayant de le calmer :

- Staline, calme-toi ! Ce n’est qu’un différent ! oublie le, passa a autre chose ! ne gâche pas ta vie à cause de lui !

- Quoi ? QUE JE ME CALME ?

Il s’est dirigé aussitôt vers eux et les a pris par la gorge !

- Que je me calme salops, traitres, connards ; vous êtes de son coté donc …ca va être une boucherie aujourd’hui … je vous promets ! et je commence par vous deux !

- Mais non ce qu’on veut dire c’est que ca vaut pas toute cette colère …

- Vous savez tout ce qu’il m a fait ? il m’a ruiné la vie ! il m’a tout pris, je n’ai plus rien dans la vie à cause de lui, il est la cause de tous mes problèmes ! je le hais ! il va payer très cher !

Un jeune garçon portant un survêtement de sport apparu dans la salle essoufflé et dit :

- Staline, il y a un type qui te demande …

Aussitôt, Staline relâcha les deux garçons qu’il tenait. Prit l’un de ses plus grands canifs et se dirigea vers le jeune garçon en hurlant :

- Il est enfin là donc ! Il est venu avec ses propres pieds !

Les amis de Staline, de plus en plus encouragés par la détermination de leur boss crièrent en même temps :

- boss, peut être qu’il est venu demander pardon … il a surement peur de toi et de la vengeance que tu lui réserves !

Staline flatté mais encouragé lui aussi par la phrase de ses partisans rougissait plus rouge que le rouge et hurla :

- Je ne lui pardonnerai pas ! il aura ce qu’il mérite !

Un rire moqueur a rempli la salle. Un jeune homme, très musclé aussi. Est entré dans la salle en disant :

- Je ne te croyais pas aussi naïf que çela Staline …tu crois qu’il va vraiment s’excuser ?

- Tarek ? Il est où ton ami ? il a peur ?

Tarek s’approche de plus en plus de Staline. Ce dernier prend Tarek par sa gorge. Tarek lui enlève la main en lui disant :

- Ne me touche pas ! Je viens pour te délivrer un message de sa part ...si ca t’intéresse de m’écouter !

- Parle connard !

- Il te dit que sincèrement il regrette !

- Il aura se qu’il mérite quand même !

- Laisse-moi finir ! il te dit qu’il regrette de ne t ' avoir pas démoli les deux jambes après t’avoir démoli le portrait devant toute la cité !

Staline commençait à s’agiter, à crier et à gesticuler en injuriant.

- il te dit aussi, que ton nom te va bien … tu n’es pas seulement un « stal » (seaux en arabe) mais Staline (deux seaux) ! hahaha

Staline commença à frapper sauvagement le mur avec ses deux mains en criant : « il va le regretter l’enculé ».

- il te dit, qu’il a adoré parler avec toute ta famille quand on t a emmené par les pompiers et que tu chialais comme une petite fille.

Staline criait de plus en plus fort et usait de toutes ses forces en frappant le mur par tout son corps.

- et il te dit qu’a propos, ton ancienne copine te passe le bonjour et qu’elle a vraiment pitié de toi.

Staline se frappait contre le mur de plus en plus fort, sa tête la première. Au bout de quelques minutes, il saignait de partout est il est tombé K.O …

Ce qui a gagné le combat est : sa colère.


inspiré du film "sept et demi"

6 commentaires:

Tarek Kahlaoui a dit…

و عزالدين ديما يقعد في العلالي
:))

أما تعرف والله ستالين نظلموه كي يتقارن بالنوع هذاكة... بالمناسبة تقصد ماهو "سبعة و نصف" فيلم ميروسلاف مومشيلوفيتش إلي يحكي فيه على "الخطايا السبعة" و خاصة الفقرة إلي فيه متاع "الغضب"؟ للأسف قريت عليه و شفت لقطات أكهو... بش نجيبو نتفرج فيه مالا الجمعة هذية.. شوقتني يا راجل بش نشوف الأصل
:))

أهوة رابط يحكي عليه
http://www.sedamipo.com/I_sin.html

gouverneur de Normalland a dit…

بالضبط يا طارق. هذاكا الفيلم الي نتحدث عليه و أنا شخصيا عجبني ياسر.ننصحك تشوفو ...رغم الي انا حرقتلك خطيئة من الخطايا ال7 الي يتناولهم الفيلم...مش مشكل ...مازال عندك ما تشوف و الفيلم -حسب رأي الشخصي-ممتع و ننصح بيه كل من أتته الفرصة لمشاهدته

gouverneur de Normalland a dit…

حاجة أخرى...،نشاله ما تتفهمش التدوينة أنها ضد الفكر الاشتراكي .ه

أنا شخصيا متأثر بالتفكير الاشتراكي ونعتقد في الفكر الاجتماعي , الانساني

Tarek Kahlaoui a dit…

أكهو مالا بش نتفرج فيه.. تعرف الموضوع هذاية ذكرني بحاجة كنت ديم نحب نعملها: نادي سينما افتراضي.. الناس تتفق بش تتفرج على فيلم و إلا أفلام معينة و مبعد يقع مناقشتها...

ميسالش حتى لو كانت ضد الفكر الاشتراكي و إلا غيرو... صدقني ما يقلقنيش لأنني أنا في الحقيقة خذيت مسافة نقدية من الحاجات إلي كنت نمن بيها... أما بصراحة فمة شخصيات تاريخية كبيرة بالرغم ممكن من الجرايم إلي قامت بيها... و ستالين خاصة تنطبق عليه الحاجة هذية... برة بركة دبرها "ستالين" (متاع الفيلم) كي تقارنو بستالين
:))

gouverneur de Normalland a dit…

@tarek

فكرة باهية علاش لا...نعملو نادي سينما افتراضي...فما عدة مدونات تونسية تتحدث على السينما...علاش ما نعملوش مدونة تعتني بمناقشة الافلام في عوض تقديم الافلام فقط

Tarek Kahlaoui a dit…

فكرة هايلة... يظهرلي "إسماعيل" زادة يحكي مهتم برشة بالأفلام... على كل حال معاك على طول الخط في المبادرة هذية... و توة يظهرلي انجمو حتى نتفرجو في الأفلام الجديدة بما أنو في تونس البيراتاج واكل بعضو... ربما حتى انتوما في تونس تتفرجو في فيلم مازال ماهبطش لهنا... أية اقراولي حسابي و نعملو ليستة متاع أفلام.. و نبداو في أقرب وقت