samedi, décembre 15, 2007

tonton de France !

- Mr cet espace est non fumeur !

- Ah oui ? même au bled on nous emmerde avec ces lois débiles ?


En souriant a la garçonnière il a éteint, aussitôt son gros cigare, puis il lui a sourit en répliquant :


- pas de tabac alors bière pour tout le monde ! servez nous une autre tournée !

- tout de suite monsieur !


Ils étaient plus que dix à la même table du bistro de l’aéroport de Tunis, plus que dix présidés par Mounir qui monopolisait la parole alors que les autres l’écoutaient éblouies.

Jalel, le neveu de Mounir, était sans doute celui qui était impressionné le plus par son oncle, par sa réussite en France, par ses aventures qu’il racontait merveilleusement bien et surtout par cette vie aisée qu'il mene. Tout cela le fait rêver. Toute l’année, il attend avec impatience les visites brèves de son tonton préféré pour fanatsmer de cet univers incroyable de l'occident.


Jalel : dit tonton, pourquoi tes visites sont si brèves … pourquoi ne pas prendre un bon congé et rester d’avantage ?

Mounir : Ah non ! la Tunisie, c’est deux trois jours au max … pas plus ! Déjà que en deux, trois jours le stress d’ici et l’anarchie me font tourner la tête, je ne sais pas ce que je deviendrais au bout d’une semaine ou pire, d’un mois ! Mes vacances je les passe la bas chez nous, en cote d’azure ou alors je fais une virée en Italie pour baigner dans la culture de la bas ! ça c’est mon plus grand bonheur !

Jalel : tu as raison tonton !

Mounir : tu sais fiston, si il n’y avait pas vous tous ici dans ce bled pourri, je ne serais jamais retourné ! Même pas pour un seul jour !


Alors que Mounir commençait à raconter encore une autre anecdote debutant , comme toujours , par : « la bas, chez nous … » , Jalel a plongé dans ses chimères : Qu’est ce qu’il rêve de suivre le pas de son tonton ! Qu’est ce qu’il rêve de tout laisser tomber ici pour vivre ces mêmes aventures que vit son oncle ! Dommage que ce dernier soit un « homme libre »! ( comme il se décrit lui-même).

Son oncle n’a jamais pris au sérieux ses demandes, repetés mais toujours implicites, de l’accompagner dans son monde occidental. Il se contentait de répliquer : « je me suis fait moi-même, et quand j’ai décidé de partir me construire la bas, je l ai fait tout seul comme un grand ! ».

A cette phrase, Jalel a compris que son tonton veut le responsabiliser et que si il compte y aller, il doit le faire de lui-même sans aucune intervention. Ce qui ne pouvait qu’agrandir l’estime qu’il a pour cet oncle hors du commun.


Mounir : ah voila, dernier appel pour mon avion ! Le monde civilisé m’appelle !


Tout le monde a rit à sa blague alors qu’en se levant, il a filé un billet de 20 euro à la garçonnière.


La garconniere : Monsieur , l’adition est beaucoup moins importante …

Mounir : mais c’est pas gave, c’est pour vous mademoiselle ! Je sais qu’ici , au bled, vous n’êtes pas bien payés !

La garçoniere : merci Monsieur !


Devant la porte d’embarquement Mounir embrassa tout le monde. Jalel fut le dernier à avoir une accolade de son tonton.


Mounir : tu remercieras ta maman pour la « bssissa » et toute la nourriture que j’aime bien qu’elle m’a préparé … c’est vrai que ça a causé un excès de bagage …mais merci mon dieu, on a pu nous arranger avec l’agent !

Jalel : tout le plaisir est pour nous tonton ! On espère te voir bientôt … et si tu ne viendras pas ! Je viendrais moi-même par mes moyens !


Mounir a sourit à son neveu et est entré à la salle d’embarquement.

Dans l’avion Mounir a compté l’argent qu’il lui restait : 125 euros ! Il doit se débrouiller avec cette somme pour ce mois ci. Les 50 euros qu’il compte obtenir du romain a qui il a sous loué sa camionnette –ou il loge- seront investis dans le transport car rechercher un petit boulot a Paris nécessite beaucoup de déplacements et les métros sont de plus en plus contrôlés.

Dieu merci, la nourriture qu’il a rapporté peut lui suffire d’ici plusieurs mois et il peut même en revendre une partie.

Il devra galèrer espérant d’ici un an économiser un peu d’argent pour respirer au pays …

9 commentaires:

Kibitz a dit…

Très beau texte
Bravo!

Massir a dit…

Bien réel!

Normalland a dit…

@kibiz :

thanks my freind

Normalland a dit…

@Massir :

oui ,justement, je me suis inspiré d'histoires qu'on m'avait racconté et de ce que j'ai observé ..

FREE-RACE a dit…

أنا اطالب بمزيد من المراسلات الحية من العالم الحــُـر...مراسلات تنقل لنا مباشرة واقع الجالية النورمالاندية الكادحة بالخارج

Normalland a dit…

@Free-race :
لا يا فري رايس ...أنا مش في العالم هذاكا ...و مش في العالم الاول و لا الثاني ...اما في الثالث

;)

Tarek Kahlaoui a dit…

مفارقة الداخل و الخارج... تصدم حقيقة... يقول القايل علاش التعب...

Normalland a dit…

@tarek kahlaoui :

و المظاهر يا طارق...لشكون نخليوها ؟

Werewolf a dit…

ان شاء الله عيدكم مبروك