vendredi, juin 01, 2007

Maghreb : I have a dream ! tous les projets commencent par un rêve (part1)

Je suis profondément choqué par tous les gens qui sont là sur la blogosphère a ricaner de ce mouvement de blog pour le Maghreb. Je vous dit Messieurs et mesdames, si ce mouvement ne vous plait pas, vous n’avez qu’à vous éclipser et respecter le choix de milliers de personnes. C’est une marche pour la liberté, c’est une marche pour l’amour et si ca ne vous dit rien ne venez pas faire les agitateurs anarchiques ! Vous ne prouvez rien sauf que vous êtes des gens non civilisés dans des pays non civilisés.

Nous, nous savons toutes les difficultés qui existent pour créer un Maghreb. Nous sommes au courant de toutes les maladies qui rangent nos sociétés et nos esprits ! mais nous on a choisi de rêver ! Oui, vous riez de cela mais sachez que tous les grands projets toutes les grandes inventions et toutes les grandes conquêtes ont commencé par un rêve ! Un simple rêve !

Je pourrais vous citez les plus grand inventeurs, les plus grands savants, les plus grands explorateurs etc. mais je me contenterais de vous citer un rêve d’un politicien qu'il le payera de son propre sang, un rêve qui l’a amené très loin et qui a bouleversé toute une société …non, tout un monde.

Il s’agit de Martin Luther King qui avait un rêve qui, lorsqu’il l’exprima dans son fameux discours, était l’objet des plaisanteries de nombreux concitoyen a lui : ils disaient comme tous les saboteur du mouvement maghrébin, que ce n’est que des paroles en l’air et des rêves qui ne servent a rien.

Moi je vous dis que rêver c’est commencer à réaliser. Lisez cette partie de son discours et vous comprendrez – si vous connaissez un peu les états unis d’Amérique- a quel point nombreux points de son rêve sont de nos jours une réalité :

Martin Luther King a dit :

« …. Je vous dis aujourd'hui, mes amis, que malgré les difficultés et les frustrations du moment, j'ai quand même un rêve. C'est un rêve profondément enracinée dans le rêve américain.

J'ai un rêve -qu'un jour, cette nation se lèvera et vivra la vrai signification de son croyance: "Nous tenons ces vérités comme allant de soi, que les hommes naissent égaux."

J'ai un rêve -qu'un jour, sur les collines de terre rouge de la Géorgie, les fils des anciens esclaves et les fils des anciens propriétaires d'esclaves pourront s'asseoir ensemble à la table de la fraternité.

J'ai un rêve -qu'un jour même l'état de Mississippi, un désert étouffant d'injustice et d'oppression, sera transformé en un oasis de liberté et de justice.

J'ai un rêve -que mes quatre enfants habiteront un jour une nation où ils seront jugés non pas par la couleur de leur peau, mais par le contenu de leur caractère.

J'ai un rêve aujourd'hui.

J'ai un rêve -qu'un jour l'état de l'Alabama, dont le gouverneur actuel parle d'interposition et de nullification, sera transformé en un endroit où des petits enfants noires pourront prendre la main des petits enfants blancs et marcher ensemble comme frères et sœurs.

J'ai un rêve aujourd'hui.

J'ai un rêve -qu'un jour, chaque vallée sera levée, chaque colline et montagne sera nivellé, les endroits rugueux seront lissés et les endroits tortueux seront faits droits, et la gloire du Seigneur sera révélée, et tous les hommes la verront ensemble.

Ceci est notre espoir. C'est avec cet espoir que je rentre au Sud. Avec cette foi, nous pourrons transformer les discordances de notre nation en une belle symphonie de fraternité. Avec cette foi, nous pourrons travailler ensemble, prier ensemble, lutter ensemble, être emprisonnés ensemble, nous révoltons pour la liberte ensemble, en sachant qu'un jour nous serons libres.

Quand ce jour arrivera, tous les enfants de Dieu pourront chanter avec un sens nouveau cette chanson patriotique, "Mon pays, c'est de toi, douce patrie de la liberté, c'est de toi que je chante. Terre où reposent mes aïeux, fierté des pélerins, de chaque montagne, que la liberté retentisse."

Et si l'Amérique veut être une grande nation ceci doit se faire. Alors, que la liberté retentisse des grandes collines du New Hampshire. Que la liberté retentisse des montagnes puissantes du New York. Que la liberté retentisse des hauts Alleghenies de la Pennsylvanie!

Que la liberté retentisse des Rockies enneigées du Colorado!

Que la liberté retentisse des beaux sommets de la Californie!

Mais pas que ça-que la liberté retentisse des Stone Mountains de la Georgie!

Que la liberté retentisse des Lookout Mountains du Tennessee!

Que la liberté retentisse de chaque colline et de chaque taupiniere du Mississippi! Que la liberté retentisse!

Quand nous laisserons retentir la liberté, quand nous la laisserons retentir de chaque village et de chaque lieu-dit, de chaque état et de chaque ville, nous ferons approcher ce jour quand tous les enfants de Dieu, Noirs et Blancs, Juifs et Gentils, Catholiques et Protestants, pourront se prendre par la main et chanter les paroles du vieux spiritual noir, "Enfin libres! Enfin libres! Dieu Tout-Puissant, merci, nous sommes enfin libres!" … »

A suivre

2 commentaires:

CITIZEN a dit…

SALUT GOUVERNEUR
TU NE SAIS PAS COMBIEN J'ADORE CE PERSONNAGE. http://cytizen.blogspot.com/2007/04/martin-luther-king-1929-1968.html
TOUTES LES GRANDES INVETIONS, TOUTES LES GRANDES REALISATION ONT COMMENCE PAR UN REVE.
CECI N'ENLEVE RIEN AU DROIT DE TOUS CEUX QUI SONT CONTRE DE S'EXPRIMER ET DE DIRE CE QU'ILS EN PENSENT.

gouverneur de Normalland a dit…

@Citizen : je suis dac avec toi sur la légitimité du fait d'être contre un Maghreb Uni. Ce qui me choque c'est l'anarchie de ce mouvement anti-Maghreb. Ils auront du respecter le mouvement "pour un Maghreb uni" et organiser a leur tour une journée "anti mouvement Maghrébin". Cela aurait été plus civilisé que de faire les intelligents et se moquer des autres !